La storia del tartufo

Une histoire qui part de loin,
suggestions et poesies


Une suggestive hypothèse déclare que la truffe était présente au moment des Sumériens, autour de 1700-1600 ainsi en parle « Plinio il Vecchio » (79 AD) dans sa biographie citant le "Tuber" dans l'alimentation des Romains, Plutard il le décrira comme «excroissance de la terre (TuberTerre)" combinaison de l'eau, la terre, le feu et la foudre. Le poète Juvénal décrit comme fruit précieux de la foudre lancée par Zeus, attribuer des qualités aphrodisiaques.
Au Moyen-Age et à Renaissance, la truffe, sur les tables des prêtres et des aristocrates, sont devenus un aliment très recherché à laquelle ils attribuaient des effets spéciaux extatique, la synthèse sublime le plus grand plaisir des sens. Le triomphe est venu avec le Roi Soleil, Louis XIV, et les gloires de Versailles.

 

Dans la comédie La Cité de Molière comédie "Tartuffe" (1664), dans le dix-huitième siècle la truffe est devenue célèbre dans toutes les cours d'Europe, où la chasse à la truffe devient un jeu d'équipe entre le noble palais, en présence d'invités et des ambassadeurs. Par la suite, elle sera également présente dans les cours d'Italie : des documents écrits disent que c’est un plat aphrodisiaque, d’ailleurs la truffes noires est toujours présente lors des rencontres amoureuses de Giacomo Casanova.
Alexandre Dumas a écrit « que faire l’histoire des truffes...serait entreprendre l’histoire de la civilisation mondiale » Divisé entre les plaisirs de la table et les pouvoirs évocateurs de celle-ci, les truffes sont arrivées jusque nous, cité avec enthousiasme par les artistes et écrivains tels que Cesare Pavese, Mario Soldati.

 

made ,adarte. agenzia di pubblicità realizzazione siti internet

En cours de chargement...